Et si on vous facilitait la vie ?

Uberisation, un business model de plus en plus attractif en France.

Partager sur :

 

Le nombre d’entrepreneurs ne cesse de se développer en France : le phénomène d’uberisation laisse effectivement place à une toute nouvelle génération d’entrepreneurs. Les statistiques sont impressionnantes : environ 37% des Français ont l’intention de créer leur start-up ou se mettre à leur compte. Un véritable record.

shutterstock_235247170

De plus en plus d’indépendants en France, c’est ce que nous a révélé une étude menée par OpinionWay.

 

Les intentions de création d’entreprises n’ont jamais été aussi élevées. Une toute nouvelle génération est en train de se créer : la génération des entrepreneurs.

 

 

Qu’est-ce qui a bien pu déclencher ce phénomène ?

 

Devenir indépendant n’a jamais été aussi simple. Notamment avec l’essor de l’économie collaborative et le développement de nouvelles plateformes en ligne telles que Aibnb ou Uber, développer un business en évitant d’énormes coûts et dépenses devient une véritable opportunité.

Néanmoins, ceci n’est pas la raison principale :

 

Quelle est la raison principale ?

 

La crise économique ! Les gens veulent trouver de nouvelles sources de revenus.

Le consommateur est clairement gagnant avec ce nouveau système ou modèle économique. Etant donné qu’il dispose d’un plus grand nombre de services à prix bas et souvent de bien meilleure qualité.

La qualité ici n’est plus un problème. Contrairement à l’industrialisation où on fait référence à un travail de qualité moindre et donc de produits de masse, l’arrivée du numérique conserve la qualité et l’améliore dans certains cas pour un prix plus bas : on parlera de SCALE. Exemple : Google (plus il y a d’informations, plus la qualité est bonne).

 

Faut-il un profil particulier pour se lancer dans l’entrepreneuriat ?

 

D’après une étude menée par l’APCE (agence pour la création d’entreprises), cette dynamique qui vise à se mettre à l’entrepreneuriat n’a pas forcément de lien avec le niveau d’études et les diplômes obtenus, sachant qu’environ 33% des Français non diplômés ont l’intention de créer leurs propres sociétés. Pour poursuivre sur les chiffres : environ 42% des diplômés d’études supérieurs sont intéressés par l’entrepreneuriat ainsi que 44% des actifs occupés attendent l’opportunité pour se lancer dans l’aventure.

 

Doit-on avoir peur de se lancer ?

 

Se lancer peut-être effrayant pour certains. Si on se base de nouveau sur les chiffres : environ 45% des Français déclarent n’avoir jamais pensé à monter leur propre business ! Les raisons principales : peur de l’échec et de la complexité des démarches administratives.

Partager sur :

Sur le même sujet

Tout savoir sur la capacité d’autofinancement

Expensya Team

25 septembre 2018

Actualités 2.0

0

Dans leur quête de financement, les entreprises recourent aujourd’hui à divers moyens autres que le financement chez les organismes financiers. Parmi ces moyens, il y a l’autofinancement qui représente un surplus monétaire généré par le cycle d’exploitation de l’entreprise. La Capacité d’Autofinancement (CAF) peut aider l’entreprise à couvrir des besoins financiers tout en utilisant ses propres […]

Lire

D.A.F : Comment tirer profit de la data ?

La data est au cœur de la pensée stratégique de plusieurs métiers et son exploitation représente un enjeu principal pour toute direction financière. Toutefois, et vu le volume important de données, le directeur financier doit adopter un processus agile pour exploiter cette donnée, afin d’éviter de passer à côté d’opportunités porteuses de valeur pour son […]

Lire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *