Et si on vous facilitait la vie ?

Tout savoir sur les Fintech

Expensya Team

1 juin 2017

Finance

0

Partager sur :

Les fintech font sensation ces temps-ci. Le terme trouve son origine dans la contraction de « financial » et « technology ». Ce néologisme désigne ainsi, l’ensemble des startups qui évoluent dans un écosystème innovant et qui révolutionnent le mode de consommation des services financiers.

Il s’agit de l’intervention des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur l’industrie de la finance. Cette tendance se caractérise par l’émergence des nouvelles techniques de mobilité, l’utilisation de la technologie numérique, l’Intelligence Artificielle, le Big Data, les systèmes d’information, le Cloud Computing…

Depuis la crise de 2008, les acteurs du secteur financier subissent une forte pression. Dans ce contexte et suite à la stagnation des services financiers, on voit apparaître ces nouveaux acteurs « Fintech » particulièrement innovants qui proposent des solutions agiles et créatives, mettant l’utilisateur au cœur de leur pensée stratégique. C’est un bouleversement majeur dans l’industrie de la finance causé par :

  • – Une aversion des consommateurs pour le système bancaire ;
  • – Un manque de confiance envers les banques après la crise ;
  • – Une diminution de l’octroi de prêts ;
  • – Internet qui bouleverse plusieurs processus dont le rapport à l’argent : les fintech ont saisi cette occasion pour mettre au point des services financiers simples, rapides et moins chers.

En dépit de ces raisons, le nombre des acteurs explose et ces jeunes pousses continuent de conquérir le monde. Nous sommes face à une véritable Ubérisation du secteur financier.

En 2015, les fintech connaissent un essor avec une explosion des montants investis dans les startups du secteur. Les investissements augmentent considérablement selon le cabinet KPMG qui souligne dans son rapport annuel Pulse of Fintech une évolution de 750% en 2015 suivi d’une baisse de 50% pour l’année suivante qui reste tout de même un pourcentage important pour l’année 2016.

Les startups de la fintech veulent révolutionner le secteur financier et bancaire, elles sont plus rapides et transparentes. Il faut savoir que les fintech ne sont pas des banques, mais elles délivrent des services similaires et complémentaires aux services bancaires sans pour autant les concurrencer, car ces dernières gardent une position dominante sur le marché. On trouve ainsi plusieurs catégories de fintechs :

1- Les Néobanques 

De nouvelles structures voient le jour qui viennent bouleverser l’activité des banques : les « Néobanques ». Entièrement digitales, elles proposent un compte et une carte de paiement. Ces fintech s’adressent au grand public et sont souvent des services en ligne (Compte Nickel, Morning), des cagnottes en ligne (Leetchi), ou des applications de paiement (PayPal).

2- Le transfert de devises en ligne

Ces fintech offrent des services financiers aux entreprises, dont le transfert de devises en ligne (comme Kantox) ou l’affacturage dématérialisé (Affactassur).

3- Le financement participatif  ou Crowdfunding 

Ces fintech sont souvent des plateformes qui mettent en relation des entrepreneurs et des investisseurs, afin de leur permettre de lever des fonds pour leurs business. Les entrepreneurs prennent part ainsi aux investissements de l’économie. KissKissBankBank, Ulule, ou Zentreprendre sont des exemples de plateformes de Crowdfunding.

4- Les Insurtech

Ces fintech viennent dépoussiérer l’univers de l’assurance en y apportant des nouveaux modes de consommation appuyés par l’innovation digitale. On peut citer comme exemple, le comparateur Fluo, l’assurance collaborative Inspeer ou encore l’assurance santé Alan.

Vous l’avez compris, les fintech viennent bouleverser le paysage de l’industrie financière et bancaire apportant ainsi des solutions plus efficaces et transparentes. Ces jeunes pousses mettent la technologie au service du secteur et misent également sur l’expérience des utilisateurs de leurs solutions, offrant plus de contrôle et d’autonomie.

4- L’Accounting Tech

Nombreuses sont les fintechs qui s’attaquent aujourd’hui à la comptabilité et pour cause : la comptabilité est centrale dans toutes les activités des fintechs, et plus précisément, l’écriture comptable. Toute opération financière garde une trace comptable, et les les startups qui développe des produits et services comptables innovants interviennent en amont ou en aval de toute transaction. Les secteurs comme ceux de la gestion des dépenses sont aujourd’hui au cœur de la stratégie de tous les acteurs de la finances : banques, assurances, émetteurs de moyens de paiement, cabinets d’audit, etc… Des gestionnaires de dépenses professionnelles, comme Expensya, font aujourd’hui le lien entre la transaction d’achat (la dépense) quel que soit le moyen de paiement utilisé, le remboursement depuis les comptes bancaires des entreprises des salariés et la récupération de la TVA.

Partager sur :

Sur le même sujet

Frais généraux : 4 pistes pour réduire vos coûts

La maîtrise des coûts au niveau de l’entreprise peut être un véritable levier de rentabilité et devient indispensable surtout quand les marges commerciales tendent à se réduire. Ces derniers, essentiels au processus d’exploitation de l’entreprise, peuvent être réduits si une bonne attitude est adoptée. Alors quelles sont les actions à entreprendre pour y arriver ? […]

Lire

5 indicateurs clés pour mesurer la santé financière de votre entreprise

Pour pouvoir piloter d’une manière efficace votre entreprise, il faut suivre certains indicateurs qui vous donneront une visibilité sur l’état, et la santé financière de votre entreprise. Plusieurs indicateurs financiers sont là pour vous renseigner sur la situation de votre entreprise, et vous permettront d’anticiper vos besoins en trésorerie, en financement ou simplement pour identifier […]

Lire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *