Et si on vous facilitait la vie ?

Récupération de la TVA sur les frais de transport

Partager sur :

Les collaborateurs en mission engagent souvent des frais liés au transport. Que ce soit en bus, train, métros, avion ou même en taxi, ces frais sont soumis à la TVA seront remboursés par l’entreprise. Seulement, la TVA sur les frais de transport n’est pas récupérable, sauf dans de rares situations. Outre le fait qu’aucune TVA ne figure sur les billets de train ou d’avion, le transport de personnes fait partie des exclusions du droit à déduction.

Le code général des impôts (l’annexe II du CGI, article 206-IV-2, alinéa 5) stipule que le coefficient d’admission est nul :

« Pour les prestations de transport de personnes et les prestations accessoires à ce transport, à l’exclusion de celles réalisées soit pour le compte d’une entreprise de transports publics de voyageurs, soit en vertu d’un contrat permanent de transport conclu par les entreprises pour amener leur personnel sur les lieux de travail »

Ainsi le droit à la déduction de la TVA, n’est possible que pour les entreprises ayant exposé des frais de transport pour les besoins de son propre personnel, dans le cadre d’un contrat permanent de transport. C’est à dire que c’est valable pour les entreprises qui mettent à disposition de leur personnel une navette pour les emmener sur les lieux de travail.

Toutefois, il existe une situation particulière relative aux frais de transport qu’une entreprise souhaite refacturer à un client. On considère alors dans ce cas, que le transport est un élément du prix qui, comme le reste de la prestation est soumis la TVA récupérable.

Toujours dans le cadre des transports, notez bien que la non déductibilité de la TVA sur les transports ne concerne pas la TVA sur les frais de péage, qui est entièrement récupérable.

Partager sur :

Sur le même sujet

Les coûts d’une gestion inefficace des notes de frais : #4 Les redressements de l’Urssaf et de l’administration fiscale

Il faut savoir que les contrôleurs de l’Urssaf scrutent de près les notes de frais. La moindre erreur, oubli ou dépassement sont passibles de redressement et risquent d’entraîner l’entreprise dans un tunnel infernal avec l’administration fiscale. La rigueur est donc, de mise en gérant ce processus pour éviter de nombreux ennuis et faire économiser des […]

Lire

Les coûts d’une gestion inefficace des notes de frais : #3 L’archivage physique

Cet article s’inscrit dans la continuité de notre série dédiée aux coûts relatifs d’une gestion inefficace des notes de frais. On vous dévoile ici le troisième coût : l’archivage physique. L’archivage des documents un véritable défi pour les entreprises, cette pratique est tout d’abord une obligation légale, qui permet non seulement de pérenniser l’activité de […]

Lire


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *